Trucs et astuces

C’est bientôt l’heure des bulletins de notes….

Pour beaucoup, parents et jeunes, un moment redouté. Voici quelques petits conseils si les notes ne sont pas à l’hauteur des attentes de chacun…

  • Ne parlez pas sous le coup de la colère. Prenez un moment pour vous calmer. Isolez vous et faites une petite introspection : Qu’est-ce qui provoque cet émotion (car toute émotion porte une information)? Est-ce une angoisse pour l’avenir de votre enfant ? Est-ce une inquiétude quant à son implication dans son travail ? Est-ce que cette situation fait écho par rapport à des choses que vous avez vécu ?  EX. Vous vous dites que avec les sélections qui s’opèrent aujourd’hui s’il n’a pas un dossier tip top il ne pourra pas faire des études qui lui permettront d’avoir un bon travail / Ça fait un moment que vous voyez qu’il manque de motivation et, au fond vous vous en voulez de ne pas avoir abordé le sujet plus tôt / Vous même avez approuvé des difficultés à trouver le travail de vos rêves parce que vous n’aviez pas « le » dossier « parfait »
  • Une fois que la tension aura disparu choisissez un moment calme avec votre enfant. Commencez par vous assurer qu’il est disponible pour parler.
  • Evoquez, tout d’abord les faits (sans jugement). Evitez les formulations comme « tu apportes un bulletin catastrophique », en préférant être plutôt factuel « Je constate que certaines des notes sont en dessous de la moyenne ».
  • Ecoutez-le avec empathie et patience. Demandez-lui comment il se sent vis-à-vis de ses notes ? Qu’est-ce que cela lui fait ? Pensez que souvent une posture détachée cache un sentiment de honte, ou une profonde tristesse. EX. « C’est pas important de toutes façon ça ne sert à rien ce que l’on fait au collège et puis moi l’histoire ça ne m’intéresse pas je veux faire des études scientifiques / C’est bon je remonte ma moyenne quand je veux… » Peut aussi vouloir dire : Je suis nul… je n’y arrive pas et je ne sais pas comment m’y prendre mais si je te le dis tu verras comment je suis nul et tu seras déçu/e tout comme moi je le suis. Utilisez des formules « Je comprends que tu sois déçu/e… » « J’entends que tu te sens perdu/e… »
  • Analysez avec lui ses difficultés. Est-ce un besoin de méthode de travail ? Une manque de compréhension (notez que dans ce cas les difficultés se focaliseront plutôt dans certaines matières) Est-ce un manque de motivation ? N’hésitez pas à reformuler les réponses pour vous assurer que vous avez bien compris et que vous êtes tous les deux en train de parler de la même chose. EX. Je ne sais pas je relis les leçons mais, il y a trop à faire je ne sais pas par où commencer… Si je comprends bien même si tu travailles les résultat ne sont pas ce que tu attendais ? 
  • Envisagez ensemble les solutions possibles. Faites lui comprendre qu’il peut conter sur vous pour l’aider mais gardez en tête que chaque personne a sa propre façon d’apprendre et que c’est pas parce que une façon de faire marchait pour vous qu’elle fonctionnera pour votre enfant. 

Voici comment avoir l’aire d’écouter en classe et… finir par prêter attention pour de vrai !
Voici des idées de stratégies pour apprendre aux enfants à réduire leur impulsivité et à gérer leur colère.